jeudi 22 décembre 2005

LA PROVENCE PARLE DE LA PAROISSE DU ROUET





L'église Notre Dame du Rouet sur la place Marius Razzanti


Article de B. Spagnoli paru dans la Provence d'hier, sous le titre "Au Rouet les curés sont en apprentissage"

Huit jeunes séminaristes étrangers effectuent actuellement une partie de leur formation à la paroisse Ste Marie du Rouet (8ème), sous la direction des pères Aldo et Giovanni-Battista, deux curés italiens. Tous deux sont venus à Marseille : le premier en 1997 et l'autre en 2000, à la demande du cardinal Panafieu qui avait souhaité que Rome aide le diocèse où les prêtres sont âgés et les vocations de plus en plus rares.

Le Rouet est devenu centre de formation pour la prêtrise, c'est le seul à Marseille. Il peut accueillir dix apprentis curés. Ils sont actuellement huit, âgés de 20 à 30 ans et d'origines diverses. Sainte Marie du Rouet abrite un séminariste français, trois Colombiens, deux Italiens, un Vénézuélien et un Espagnol.

"Ces jeunes gens passent deux ou trois ans chez nous. Ils font leurs études de philosophie et de théologie au grand séminaire de Toulon et effectuent leur formation spirituelle à Notre Dame du Rouet" explique le père Giovanni-Battista qui occupe les fonctions de directeur spirituel, tandis que le père Aldo assume la responsabilité du centre de formation.

Ces élèves, en même temps qu'ils font l'apprentissage de leurs fonctions futures, se familiarisent avec la langue française. Ils assistent aussi les prêtres titulaires lors de la célébration des offices et dans les séances de catéchisme aux enfants. Près d'une soixantaine de séminaristes sont passés depuis 2000 à Notre-Dame du Rouet avant de partir officier à travers le monde.

Il ne s'agit pas là de la seule originalité de cette paroisse. Le père Giovanni-Battista n'est entré au séminaire à Rome qu'à l'âge de 59 ans après avoir fait une longue et brillante carrière dans la Marine Nationale italienne. Il l'a terminée au grade de contre-amiral. Comment en arriver à la voie céleste? "En rencontrant Dieu et sa miséricorde. Mais je ne renie rien de ce que j'ai fait avant, mon histoire c'est aussi un cadeau de Dieu" répond-il dans un sourire. Ainsi soit-il.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bonjour mon père,
Ce message est adressé personnellement à Monsieur le Père Aldo, mais rien ne vous empêche de le lire et évenuellemet d'y répondre.
Voila en quelques mots, je participe aux réunions de catéchèse du lundi et du jeudi sur le Rouet.
C'est très intéressant certes mais je suis un peu surpris de constater que les personnes qui se trouvent en face de nous n'ont pas l'air gaies, ni joyeuses, certains somnolent pendant ces réunions, d'autres ont l'air totalement absents et pourtant ils vivent et prêchent la parole de Dieu, ils devraient respirer le bonheur, mais ce n'est pas ce que je ressens.
Quant aux personnes présentes dans la salle, je suis très surprise par ce manque de respect qu'elles ont lorsqu'elles laissent ou répondent à leur téléphone portable, dérangeant et le narrateur et les fidèles ou infidèles qui sont là à écouter ce qui nous est dit.
Une chose que je regrette c'est qu'il n'y a pas beaucoup de communication entre les gens présents.
A part cela c'est très intéressant, dommage qu'il ne soit pas possible de parler un peu avec Monsieur le Père Aldo qui est au réel très sympathique.
QUI SUIS-JE, un être humain parmi tant d'autres, la vie m'a été donnée par ma mère qui, elle la tenait de sa mère etc.. pour en arriver à Dieu, car je pense croire en Dieu, je ne lui demande pas souvent grand chose, car il est pour ma part, hypocrite d'aller bruler des cierges ou d'aller à l'église pour demander alors que le reste du temps, je n'y vais pas, sauf pour un mariage ou l' enterrement d'amis ou de voisin, pour l'accompagner dans sa nouvelle demeure.
Mon dernier enterrement date de très peu de temps, j'avais beaucoup de peine avoir voir cet ami patir à tout juste 56 ans car c'était un homme adorable, toujours souriant, avec une femme et deux enfants. La messe de son départ était sublime, il y avait beaucoup de monde, je suis allée communier, sans me confesser mais je pense que Dieu me le pardonnera car j'en avais très envie. Quand je suis repartie à mon siège, j'ai dit à mon fils : où était José, (l'homme qui venait de nous quitter) il m'a répondu il est devant dans le cercueil, pour moi, ce n'était pas lui mais simplement son enveloppe charnelle, son ame était toujours avec nous, maintenant il est parti dans son pays à 10 000 km de là, un jour j'irai lui rendre visite pour lui dire tout ce que je ne lui ai pas dit avant. Chez moi, j'ai ma belle mère qui repose vu qu'elle a été incinérée, elle est toujous présente mais pas dans cette boite.
Pour en revenir au sujet, je vais me promener dans la nature, je contemple, je m'émerveille, je remercie Dieu pour toute cette beauté, je remercie Dieu d'avoir des enfants adorables même si... ils ne sont ni mieux ni pire que les autres, ce sont certainement les enfants que je mérite, si je Demande à Dieu de les protéger, quand il m'arrive quelque chose de bien, je le remercie, quand il m'arrive quelque chose de moins bien, je lui demande pourquoi il m'a fait cela, mais après réflexion, je me dis que j'ai beaucoup de chance par rapport à beaucoup d'autres personnes. J'essaye de faire le bien autour de moi, mais il m'arrive également de ne pas toujours être sympa avec les gens que je n'ame pas, parfois aussi avec ceux que j'aime. Heureusement ils m'aiment et me pardonnent (ce que je ne sais pas toujours faire) La vie m'a été donnée pour accomplir quelque chose, j'essaye de faire au mieux mais ce n'est pas toujours simple!
C'est vrai que les gens demandent toujours à posséder plus, toujours plus, moi non, il m'arrive certes de jouer occasionnellement à des jeux comme loto, mais souvent j'oublie d'aller voir si j'ai gagné car l'argent dans la vie ce n'est rien, certes il en faut pour payer le loyer, les frais les impots etc.. mais si on est heureux on n'a pas besoin d'argent, ce n'est pas cela la vie et ceux qui en ont beaucoup ne sont pas plus heureux pour cela.
J'arrête donc de vous ennuyer avec tout cela, si vous en avez le temps, j'aimerais que vous me répondiez, cela me ferait très plaisir.

Je vous souhaite une bonne continuation et espère avoir l'occasion de discuter un peu plus en face à face.
Sincères salutations.
Magdeleine

3:08 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home