jeudi 13 avril 2006

ASSEMBLEE GENERALE DU C.I.Q DU ROUET


L'assemblée générale du Comité d'Intérêt de Quartier du Rouet a eu lieu
le 27 février 2006


Voici des extraits du rapport moral du CIQ pour l'année 2005 que j'ai recopié dans le bulletin qui vient de paraître

Je rappelle que le CIQ se réunit tous les 3ème jeudi de chaque mois (réunions ouvertes au public)



"Nous avons participé financièrement
- au loto des personnes âgées du Tempo en leur offrant deux paniers garnis
- à la réussite du Téléthon 2005 en remettant un chèque de 120 euros
- le CIQ a offert une gerbe de fleurs pour le décès de notre Administrateur Jean-Claude Epinay

Ce que nous avons obtenu :
- la réfection de la chaussée rue Liandier
- l'aménagement du stationnement rue Liandier
- la reprise du macadam sur le trottoir de l'école maternelle rue R. Renzo
- la pose de gravier révulsif au pied des arbres des terrasses du Batavia et du Murano
- la suppression du poteau de chantier à l'angle des rues Renzo-Borde
- la pose d'arceaux angle du Rouet-impasse Figueroa
- la rénovation des passages piétons
- le nettoyage de l'affichage sauvage devant l'ANPE Louvain
- l'arrêt de la prostitution impasse du Gaz - Av du Prado
- le maintien du commissariat du 8e (certains commissariats devant être regroupés)
- l'éclairage de l'église du Rouet, il était temps d'illuminer ce bâtiment religieux qui, paradoxe des temps modernes, devient le plus petit du quartier!

Ce que nous voudrions obtenir :
Etre mieux associés aux projets touchant notre quartier : ZAC du Rouet, plan de circulation, urbanisme etc... Mesdames et Messieurs les élus, pensez que les membres du CIQ qui habitent ce quartier ont une vision du terrain, une écoute des habitants et une approche de l'environnement qui fait que leur avis ne peut être qu'une source enrichissante pour amender un projet.

Etre mieux entendus :
Un problème pris à la base est souvent mineur, sans conséquence, facile à régler [...] Depuis notre dernière assemblée générale fin 2004, les trois points les plus dénoncés par les habitants restent malheureusement les mêmes : la propreté et l'hygiène, la hauteur des immeubles et les problèmes liés à la circulation. Si l'arrivée du tunnel Louis Rège doit débloquer le dernier point, pour les deux autres c'est quand le bout du tunnel? La propreté de notre quartier mobilise combien de cantonniers, d'agents de maîtrise, d'encadrants? quand passent-ils? en somme que font-ils et qui vérifie leur travail? L'autre problème du Rouet n'est plus au ras du sol mais en l'air, il est d'ailleurs plus inquiétant par sa pérennité : pourquoi laisser les promoteurs construire des immeubles aussi hauts qui défigurent le paysage? finie la vue sur les collines, fini l'ensoleillement, fini le bien-être et par contre des embouteillages, de la pollution, car les rues, elles, n'ont pas changé : quel avenir pour notre environnement... Mesdames et Messieurs les Décideurs, s'il vous plaît, freinez un peu les promoteurs.[...]"

Alain Jarlat
Secrétaire du CIQ



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home