mardi 14 novembre 2006

2eme ARTICLE DE L'HEBDO


Ci-dessous vous trouverez des extraits de l'article de Valérie SIMONET MAIS ATTENTION Je préviens à l'avance que j'ai zappé les interventions de ceux qui trouvent que le Rouet n'est pas assez chic, voire pourri, car comme dirait un certain ministre "celui qui n'aime pas le Rouet, qu'il le quitte". Sans compter que si ces gentlemen et ladies qui rêvent de grand standing pour notre quartier avaient les moyens de leurs prétentions, il n'habiteraient pas de ce côté-ci du Prado. A bon entendeur, salut!



Entre espoir et désespoir, les habitants assistent à la révolution de leur quartier
"Ils veulent faire du 8e, le 8e..."



Depuis le début du mois d'octobre, cinq modules ont été montés côte à côte sur la place du Parc du XVIe centenaire. Ce sont les bureaux de vente des promoteurs immobiliers qui, au delà de l'avenue Cantini, transfigurent ce bout du 8ème arrondissement.

En ces derniers jours de la Toussaint, il n'y a pas foule sur le parvis et pas un chat autour des maquettes des futurs ensembles d'habitation. "Je n'ai jamais vu ça en 27 ans, soupire une chargée de vente, quand on lance une opération, d'habitude, il y a du monde sur le trottoir... Les gens n'ont peut-être plus les moyens". Moins alarmiste, une autre reconnaît que "le marché s'est tassé" et que 800 nouveaux logements "c'est énorme : les clients sont perdus, ils ne savent plus quoi choisir". [...]


Ces expropriés [...] vivent encore à deux pas de là, traverse des économies. Ils en ont "gros sur la patate" et ont fini par baisser les bras pour se résoudre à être relogés. "Ca fait 54 ans que je vis dans la même maison, se désespère une vieille dame bien mise. A mon âge, vous croyez que c'est bien de me faire déménager?" [...] "Moi ça me fait de la peine : je suis dans le quartier depuis 1961, tempête Marisa, une retraitée d'origine espagnole qui a eu plus de chance. "Qu'on fasse de la propreté, je suis pour, mais faire ça, c'est dégueulasse. Si tu as des sous ça va, sinon, tu vas dans les quartiers Nord! Beaucoup de gens qu'on connaissait sont partis".


Bd Jacquand côté impair, avant destruction


Amies depuis l'enfance, Mireille et Régine [...] affirment "ils veulent faire du 8e dans le 8e!" [...] Sur le boulevard Jacquand, dont le côté impair a été avalé par les nouvelles constructions, elles pointent du doigt le n°25 où Sophie, 82 ans, fait de la résistance dans un immeuble à l'abandon. "Le Rouet, c'est un ancien quartier ouvrier et communiste, commente Mireille."Ils ont commencé par faire du découpage électoral. Maintenant ils découpent les maisons à la tronçonneuse, jusqu'à ce qu'ils nous découpent nous aussi!" Epargnées parce que vivant du côté pair, elles se disent en sursis "Il n'y a pas de raison qu'ils nous laissent. De toute façon ils savent bien qu'ils n'auront pas besoin de nous exproprier. Avec les trous et les travaux, les maisons ne tiendront pas. Ils prendront des arrêtés de péril. On le vit très mal, tout en fermant notre gueule".
Autant dire que les nouveaux venus ne sont pas attendus par tous avec le sourire.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home