samedi 10 février 2007

LE DEUXIEME TUNNEL SERA PAYANT

La rue Louis Rège


Article paru dans LA MARSEILLAISE du 19 décembre 2007

Les élus UMP ont voté une concession pour la réalisation d’un tunnel à péage qui reliera l’actuel Prado Carénage au Rond Point du Prado. Au même tarif que le Prado Carénage (2,4 euros), le futur tunnel pourrait rapporter, sur 5 ans, 190 millions d’euros. La gauche s’y oppose.

A Marseille, un tunnel peut toujours en cacher un autre. Il en va de ce nouveau projet de tunnel à péage, au sud de la ville, voté hier par la majorité UMP de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM). Plus précisément, il s’agit d’une concession de service public (d’une durée de 46 ans) pour la réalisation et l’exploitation d’un nouveau tronçon payant dans le prolongement de l’actuel tunnel Prado Carénage en direction du Rond Point du Prado.

Long de 1,3 km, la création de cette " branche sud " doit permettre aux habitants des quartiers sud d’aller vers l’autoroute Est " justifie Maurice Talazac (UMP). L’attribution de la concession devrait être décidée cette année et la réalisation des travaux s’étendre de 2009 à 2013. " Nous donnons un plus à ceux qui le veulent et le peuvent de passer plus vite en voiture " poursuit l’élu en charge du Plan de déplacements urbains." Où est l’intérêt général ? "Maurice Talazac se garde de dire que le projet fait l’affaire des concessionnaires : si la trémie Louis Rège (quartier du Rouet) sera gratuite, les automobilistes seront obligés de prendre les tunnels payants. Un rappel " historique " fait par Annick Boët (PCF) : " Depuis plus de six ans, nous dénonçons que la trémie Louis Rège, financée intégralement par la Ville de la Marseille puis MPM, servirait de rampe d’accès au prolongement du tunnel Prado Carénage ".

Et de poursuivre : " Où est l’intérêt général, celui des Marseillais, des salariés qui seront obligés d’emprunter le tunnel Prado Carénage et son prolongement pour se rendre sur leur lieu de travail, au Nord comme au Sud ? " L’élue pointe l’absence de transports en site propre dans les quartiers sud et un projet métro-tram plus soucieux " de remodeler la Ville que de réduire l’utilisation de la voiture ". Christian Raynaud (Verts) dénonce un nouvel aspirateur à voitures. " Il serait plus raisonnable de développer de toute urgence le réseau de tramway en site propre, au sud et au nord " suggère-t-il. Le président de MPM, Jean-Claude Gaudin (UMP) estime qu’au prix qu’il nous coûte, commençons par payer ce que nous avons en cours. "

Article signé Françoise VERNA / Patrick DI DOMENICO

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home